C o n c e r t o

Tel un bouleau esseulé

Au bord d’un grand chemin

Je cultive la présence

En silence

*

Abreuvé de nuages gris

Sous un soleil de mai

Je rêve de grands voyages

Sans escales

*

Repus de becquées multiples

Au bord de la mer endormie

Planent des goélands

Sans bruit

*

Parfumé d’un relent de varech

L’air marin entoure l’échoppe

Du vieux poissonnier

Qui veille

*

Face à l’océan qui danse

Sur des airs de Mozart

Je veux chanter

La beauté

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

M I N U I T

Après de grands soleils de mai

C’est un beau soir d’été

La nuit vient de boire

Toute la lumière du jour

*

Bien allongé, le souffle lent

Assoiffé d’inépuisables libertés

Dans une noirceur bienvenue

J’entre dans la maison du rêve

*

Dehors une lune blanche s’éveille

Emmitouflé d’utopies joviales

Avec la chouette je célèbre

L’impénétrable beauté de minuit

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

Dilection

Le lac craque

sous la froidure qui dure

Le pin pousse ses aiguilles

Vers les nuages qui passent

L’amour palpite

*

Sentiers et silences

L’air pur des sous-bois

Des arbres qui sommeillent

Des pas d’oiseaux sur la neige

L’amour veille

*

Enfilade de rêves

Vols d’oies blanches

Airs de violoncelle

Cœurs à la fête

L’amour respire

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

Bouts de babillages

Empaqueté de manteaux et de foulards

Depuis plusieurs mois

Les grands froids m’ont laissé

Orphelin de mes soleils d’été

Associés bien malgré eux

À des couchers de soleil hâtifs

Les jours ne m’en paraissent pas moins

Bien plus longs qu’en disent les horloges

Sont alors venues les heures

Où même l’espérance est lasse

Mais bientôt se révéleront

Quelques sources de vie

C’est ainsi que s’insinuent en moi

Les germes prometteurs d’une autre saison

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

L’île à Réal

Au lever du soleil hivernal

Une légère brume voûte le lac

Au travers, une île se dessine

Elle abrite une large demeure

*

Dépourvue de voisins indiscrets

Nourrie de sous-bois silencieux

Veinée de petits sentiers insolites

Au matin éblouie de soleil levant

*

Autour d’elle ont passé les saisons

Chez elle ont résonné rires et silences

Même la vie y était entre parenthèses

Tant la nature y avait présence et sagesse

*

Déserte depuis des lustres

La maison offre toujours sa blancheur

À ceux qui passent par hasard

Sans savoir ni son temps ni ses secrets

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

L E N T E U R D’E S P O I R

Endormi de mesures sanitaires

Perclus de mise à distance

Bras d’amitié encore vidés

Mon regard plane sur un lac gelé

Absorbé dans l’instant embâté

Mon âme peine et se noie

Le vent d’hier dans les arbres

Berce mon émoi qui s’épuise

Pourtant, un souffle d’espoir se lève

Malgré cet âge qui cavale

Réapprendre à rêver

Boire le bonheur à petites gorgées

Danser avec toi à nuit tombée    

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

C O N F I N E M E N T

Le front strié d’inquiétude

Plongé dans l’incertitude

Survivre à l’aujourd’hui

Avancer dans un monde indécis

*

Voir l’hiver des inconnus

Porter ses doutes au rebus

Se savoir des plus touchés

Coiffé tel un pénitent vexé

*

Mourir à ses ambitions

Partir loin de sa raison

Se vêtir de faux-semblants

Taire un cœur aimant

*

Face au miroir de soi

Trouver ses aises oubliées

Chanter sous son toit

Dormir à poings fermés

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

NOËL 2020

J’ai beau écouter de la musique de Noël
Je n’arrive pas à ne pas imaginer les miens
Chacun chez soi bien confinés

Il me semble que la vie n’est pas ainsi faite
De devoir négliger les siens par prudence

J’ai tant envie de leur dire et ma joie
et tout ce qui fonde nos retrouvailles

Pour l’instant, ils sont ce que nous a valu
De tant espérer que la vie soit généreuse

Je ne peux m’empêcher de ne pas me sentir sacrifié
Sans être un père et un grand-père poule
Je voudrais tant les voir tous
Autour d’une grande table orchestrée par Suzanne

Il me semble que de les voir près de nous
Dans la beauté de leur jeunesse
Cela réchauffe un cœur qui s’essouffle si facilement

Pourtant, quel bonheur de ne pas vivre cela fin seul
Merci Suzanne d’être là toute sereine

L’amour nous serait-il donné pour vivre tout cela ?
Je crois que oui.

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

M É L A N C O L I E

L’horizon s’étire

Sous un soleil froid

*

Je rentre tôt

J’éternise mon nid

*

Mémoire d’été

Automne en espérance

*

Il neige des feuilles

La langueur m’inonde

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

Carpe Diem

Dépouillé d’avenir

Sur des sentiers usés

Il arpente la terre

Sans quête d’absolu

*

Comme un drapeau au vent

Qui secoue sa présence

Il ignore les ans passés

Et hume le lent parfum des roses

Poster un commentaire

Classé dans Poésie