Archives mensuelles : avril 2020

A V E C L E T E M P S

Plus tard en plein jour

Dans les jardins du silence

J’ai emmené mon âge avancé

Au grand soleil du printemps

*

Fixé sur le terminus final

Il cherche le fil d’Ariane

Et s’accroche à l’éphémère

L’autoroute des désirs esseulée

*

La voix des anciens en écho

L’âme frigorifiée d’attente

Portée par des larmes cachées

Mais réjouie des fleurs du matin

*

Le tambour battant du quotidien

La chapelle du peuple impuissante

Sur des terres ensevelissantes

Le coeur brulant pour les siens

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

UNE FOIS ENCORE

Mis en quarantaine prolongée

Mon bonheur subit des orgies d’ennuis

Alors que mes envies dansent

Serait-ce alors la nuit et ses rêves ?

*

Comme un tunnel sans lumière

Avec bise d’ouest insistante

Tel corne d’abondance abandonnée

Rêvant sous lune d’été voilée

De terre endiablée de verts feuillages

*

Attends, attends !

J’ai encore quelque chose à te dire

*

Pourtant il nous reste encore

Le vent dans les arbres en éveil

Le soleil du matin derrière le rideau

Les oiseaux qu’on avait oubliés

Malgré la valise près de la porte

L’envie de se perdre quelque part

*

Ailleurs… dehors

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

C O R O N A

Je promène mon automne

En ce printemps nouveau

Je sais, on vieillit tout autant

Cette fois on dit que ça étonne

*

Un virus fait mille sauts de mouton

L’ennui fait les cent pas aux portes

Le ciel gaspille son soleil au désert

Un geai bleu vole de cèdre en cèdre

*

Malheur cent fois crié haut

Au gré de mille confinements

Chacun peine à sa survivance

La lumière pour l’heure fait espoir

*

À l’heure de la distanciation sociale

Et de mise en quarantaine obligée

Ma folie gambade au grand vent

Pendant que les insomniaques giguent

*

Tôt victimisé, on me dit trop âgé

Tant de portes fermées me murent

J’ouvre la fenêtre aux grands airs

À m’étourdir de fièvres passionnées

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes