LE CRIARD DE LA SHOP

 

Le criard de la shop a sifflé deux fois

 

D’un même geste, ils ont écrasé leur mégot

et sont entrés par la grande porte

Tout le jour, ils ont poussé, tiré, sué

 

Boîtes à beurre de mon cœur

 

Sur un parfum de paraffine chauffée

la poussière de bois a blanchi leurs épaules

farci leurs oreilles et teinté la lueur des ampoules

 

 

Le criard de la shop a sifflé deux fois

 

Lourds de leurs répétitions machinales

D’un même geste ils ont secoué leur casquette

Ils ont marché vers leur maison, leur famille,

leur repas et leur repos

 

 

Du cœur du printemps au cœur de l’automne

ils ont prêté leur bras, leur dos, leurs mains

À force d’adresse et de solidarité

ils ont fabriqué une fierté

 

À travers des boîtes aux destinations canadiennes

ils ont vécu leurs stériles rêves de voyage

et forgé leur présence muette

 

 

Le criard de la shop a sifflé deux fois

 

 

Un soir d’automne

Comme par une fatalité indiscutable

Le criard de la shop a lancé un long sifflement

L’usine fermait définitivement ses portes

 

Une à un, les ouvriers ont quitté leur unique gagne-pain

sans tourner la tête, sans un regard sur leur passé

Ils ont gagné leur chaumière et compté leur derniers sous

 

 

Après ce dernier sifflement

Leur vie a basculé et furent réduits leurs espoirs

 

Les jeunes ont pris le chemin des villes

et laissé le plus âgés repeindre leur demeure

aux couleurs de l’automne

 

Dans un silence presque coupable

Les propriétaires ont abandonné et fermé l’usine

Une à une les machines sont parties

Tout a été vendu

 

Plus jamais ne sifflera le criard de la shop

qui a marqué leur passage à la vie d’adulte

qui a mesuré leur repas et leur détente

qui a sonné leur rassemblement

et déclaré leur retraite

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s