Archives de Catégorie: Poésie

Un peu de poésie de mon cru

Carpe Diem

Dépouillé d’avenir

Sur des sentiers usés

Il arpente la terre

Sans quête d’absolu

*

Comme un drapeau au vent

Qui secoue sa présence

Il ignore les ans passés

Et hume le lent parfum des roses

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

Folie en tête

Que dansent les airs de Mai

Que passent les canards d’été

Que viennent les ciels dénudés

Moi j’ai ma folie en tête

*

Malgré les rires des goélands

Malgré les virus innocents

Malgré les retards de printemps

*

Toisant les ans comptés

Évoquant les joies oubliées

Fredonnant des airs passés

Moi j’ai ma folie en tête

*

Quand dehors le vent caresse

Quand les nuages paressent

Quand les grands envies naissent*

*

Alors que tout le lilas rosit

Alors que les âges s’enfuient

Alors que la vie confond l’ennui

Pour moi l’amour fait folie en tête

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

É V E I L S

Envolée vers des lunes inspirées

Ivresse d’absences itératives

Somnolence bercée d’imaginaires

Prévoyance inerte des futurs reportés

*

Carence des déboires multiformes

Obsession soutenue de détente

Rêverie de somnambule gaillard

Béatitude ingénue de l’utopiste

*

Dans l’accalmie des euphories

La nature ornée de campanules

Divinise l’art épuré d’hier

En somptuosité des désirs

*

Pour tant

*

Levées de soleil prometteur

Mémoire active en attente de verbe

Vivacité aux longs pas assurés

Semailles à mains nues dispersées

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

JE PENSE À TOI

Sous les lampadaires de l’attente

Inondé d’une foule distraite

Attablé à la croisée des destins

Ensoleillé d’avenirs prophétiques

Je pense à toi
*

Ému des méandres de la vie

Au cours des eaux en fuite

Parmi les hivers des autres

Couvert des lumières espérées

Je pense à toi
*

Effeuillé des chimères perdues

Relevé des nuits enfiévrées

Conforté même à distance discrète

Gavé des voluptés fortuites

Je pense à toi
*

Par devant les orages de l’âge

Bercé de toutes les illusions nues

Prévenu des affres et des vertiges

Endormi des vérités imaginées

Je pense à toi

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

L O N G T E M P S

Aujourd’hui

Grand vent calmé

Ciel au bleu d’été

Iam hiems transiit

(Trad. : Car voici l’hiver est passé)

*

Demain

Défier le silence de l’attente

S’abreuver à la sève nouvelle

S’égayer de fièvre inédite

Courtiser l’impatience de l’hirondelle

*

Toujours

Habiter ses envies avouées

Mordre le bonheur

Jusqu’à la douleur

Lover sa joie dans la tendresse de l’autre

Rêver

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

I V R E S S E

Les lunes pourront se succéder
Toujours j’irai droit devant
Insouciant et heureux
Seul le vent sera mon guide

*

Ivre de temps clairs
Tel Ulysse futuriste
Déchargé de souvenirs
À temps plein j’avancerai

*

Sans anges ni démons
Libéré de toute croyance
Sans ciel ni avenir
Même le jour aura perdu son passé

*

Oublié de tout et de tous
Isolé par mes grandes erres
Avivé d’existences inédites
M’attendent d’autres destins

1 commentaire

Classé dans Poésie

P A R F O I S

D’aurores en crépuscules
De juillet en février
D’occasions en bonheurs
D’amours en paternités

*

Le temps me regarde passer

*

De voyages en routine
De rires en incertitudes
De rêveries en impératifs
De fidélités en passions

*

Le temps me regarde passer

*

De départs en départs

Le temps me regarde passer

2 Commentaires

Classé dans Poésie

L ‘ É T É

Deux fois il est venu

On ne l’attendait plus

*

De plage en loisirs

Parfois il fait la noce

*

Sur le silence de l’eau

Glissent canes et canetons

*

Éblouie de la lumière de juillet

Danse la pagaie blanche

*

De soleil en nuages réjouis

Passe la saison excessive

*

Du lundi au dimanche

L’impitoyable désir d’être là

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

J U I N

L’été vient dans sa jeunesse

Suis parti il y a loin déjà

Nu d’intentions claires méditées

Conscient des bonheurs fragiles

*

Le silence des nuages épars

Ouvre un ciel fébrile

Ailleurs la pleine vie luit

Au parfum des lilas en fleur

*

Dans les pas des joncos ardoisés

Monte la ferveur d’un sol consolé

Des traits de chaleur serpentent

Au rythme des clapotis régulés

*

La volupté se fait courant d’air

Ranime les espoirs venus d’hier

Éponge les soupirs enfiévrés

Pousse à l’aventure sans agenda

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

M I – T E M P S

S’il en est qui l’ont oublié

Je dirais l’hiver, le vent, la neige

*

S’il en est qui l’ont souhaité

Je dirais le printemps, le soleil, les fleurs

*

S’il en est qui gourmandent le ciel

Je dirais patience et espoir

*

Mais pour moi

Volent les goélands, croassent les corneilles

Et zinzinulent les mésanges

Poster un commentaire

Classé dans Poésie