98e Cours

 

Toujours liés à leur village natal

 

Ils sont allés prendre lettres, culture et profession

 

Travail, famille et amis ont fait leur vie

 

50 ans plus tard

 

Un souper les réunit de mois en mois

 

Avec un plaisir qu’ils aiment partager

 

Ils échangent, discutent et se taquinent encore

 

Les liens tissés dans l’adolescence

 

Des ans n’ont pas connu l’usure

 

Leurs poignées de main savant en témoigner

3 Commentaires

Classé dans Réfléxions quotidiennes

3 réponses à “98e Cours

  1. Louise

    Occasion de paroles et des gestes de ceux que nous avons connus et aimés…

  2. Occasion de paroles et de gestes de ceux que nous avons connus et aimés…

  3. Raymond L.

    C’est bien de nous qu’il s’agit.. Et en quels termes c’est si poétiquement exprimé! Je n’hésiterai plus à te suggérer des thèmes sur lesquels laisser jouer ta lyre dans tes carnets.
    Bravo, Clovis.
    Raymond L.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s