Naître d’un pays

 

J’ai cherché une route

 

J’ai cherché la maison

 

N’ai trouvé que déroute

 

Et perte de raison

 

 

 

Un grand pays de rêve

 

Serait nôtre à jamais

 

À moins qu’on fasse trêve

 

Et qu’on dise j’y vais

 

 

 

Peur du vrai lendemain

 

Mise à mort du géant

 

C’est à se croire nain

 

Ou du moins fainéant

 

 

J’ai cherché une route

 

N’ai trouvé que déroute

3 Commentaires

Classé dans Poésie

3 réponses à “Naître d’un pays

  1. Manouane

    Un autre résumé réussi. Peu de mots, grande situation, émotion. Merci papa!

  2. Oui le pays s’est fait avoir nous ne le méritons pas encore Joyeuses Pâques Clovis Nicole D.

    J’ai le souvenir d’une nuit Une nuit de mon enfance Toute pareille à celle-ci Une longue nuit de silence. Barbara

    Date: Thu, 17 Apr 2014 00:15:58 +0000 To: nicdes22@hotmail.com

  3. Louise

    On sent bien ta déception et ta douleur mon cher Clovis. Viendra un jour…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s