Hugo et Antoine

 

Tenir un enfant dans ses bras

Le regarder dormir tout détendu

Le sentir respirer à coups irréguliers

Doigts pointés ou mains repliées

 

 

Bercer un enfant qui sort du sommeil

Voir ses yeux s’ouvrir et ses bras se tendre

Lui chanter des airs aux rythmes variés

Le faire boire et lui taper un rot

 

 

Sentir son abandon généreux

D’être bien au chaud et comblé d’affection

Attendre son sourire qui nous surprend

Et entendre son areu dire son bien-être

 

 

Parents et grands parents attendris

De ces deux nouvelles vies

Qui scandent les jours et les nuits

De leurs sommeils et de leurs éveils

 

 

Hugo et Antoine, dans leur candeur

Nous disent leur aujourd’hui heureux

À toute une famille éprise et engagée

Qui garde au coin une courte larme

1 commentaire

Classé dans Poésie

Une réponse à “Hugo et Antoine

  1. Raymond

    Voilà un grand-papa heureux de s’émouvoir devant la merveille de deux nouvelles vies et capable de l’exprimer dans un texte tout de charme et de délicatesse. Souhaitons que tes petits-fils continuent de t’inspirer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s