INTIME SOLLICITUDE

Après le labeur de l’onde quotidienne

Le soleil couchant

Dessine un horizon mythique

Une mouvance de sable

Que la vague accentue

Me caresse la plante du pied

Sans montre ni agenda

J’avance vers le traversier

Sans heure de départ connue

Gorgées de vent et d’air pur

Les voiles tournoient

Prêtes pour un vol vers un sud sans fin

La lune a rendez-vous avec la nuit

D’éclairs en éclipses

Elle annonce un jour nouveau

Après celles de matines

Vinrent les cloches de midi

C’était hier

Puis

Les tintements des vêpres

C’est aujourd’hui

Le cœur et la tête ailleurs

J’entends mal les bruits au loin

Et je continue à racler les feuilles

Meurent les hiers noirs

Cessent les pluies et les ciels gris

C’est l’aurore d’un pain neuf

De longs demains

À explorer

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s