La Lumière fraîche de l’amour

 

J’ai pris le baluchon rempli de mes bonheurs

Et je l’ai promené sur les chemins de vie

Au delà et jusqu’à l’horizon de ton cœur

J’ai construit ma maison et les plus beaux parvis

 

Dans l’espérance de toi

Mon âme s’épanouit

Passe le cri de l’heure les pluies de mes ennuis

L’éclat de ta présence a doré mes matins

Dans les murs de ma cité à tous les midis

Trône ton âme qui redresse mes chemins

J’ai couvert de parfum l’oreiller de mes songes

La nature s’est parée de voyages et d’air neuf

Je cours à travers toi montagnes en mensonges

J’épargne ma douleur, ne serai jamais veuf

La vague affectueuse parcourt des mers profondes

Souffle le vent d’hier sur mes flammes douteuses

Je vis comme en écho les transports de ton monde

L’haleine tout en émoi pour ta jambe danseuse

 

Vampires de l’affection jours et nuits confondus

Dans la fidélité à jamais assurée

Nous nous pleurons nos joies et rions éperdus

Aux portes de nos ans qui flottent en marées

 

Dans l’espérance de nous

Nos âmes se marient

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s