Concerts

Hier,  je suis allé au concert.

Tout a commencé avec un grand silence. Le premier violon s’est levé et le hautbois a donné la note. Chacun s’est accordé dans un tourbillon de sons.

Nouveau silence.

Le chef fait son entrée dans un applaudissement bien servi.

Nouveau silence.

D’un seul geste du chef, toute la couleur de l’orchestre envahit la salle. C’est beau !

Puis, il y a…

Ces violonistes qui se penchent et se redressent en cadence selon le rythme et surtout selon la vitesse d’exécution requise.

Ce violoncelliste qui hésite à taper du pied quand le tempo se fait fort et bien marqué.

Ce tromboniste qui pose son instrument sur un appui adapté lorsque sa partition est blanche.

Ce chef qui bat amplement de l’aile à droite pendant que sa main gauche fait signe aux violonistes de modérer le volume ou de l’amplifier.

Cette violoniste qui prend une pause aux genoux bien écartés pour se sentir plus à l’aise. Heureusement que sa jupe est longue.

Cette contrebassiste qui se tient bien droite sur son tabouret, mais qui penche sa tête affectueusement sur son instrument.

Il y a tous ces archets qui semblent voler au dessus des têtes des musiciens.

Dans un roulement de timbales, un éclat final, puis un grand silence.

Applaudissements.

C’est beau !

Poster un commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s