Ainsi va le vent

 

Muni d’un cerf-volant

Dans la vague du séant

Il est venu en passant

Un matin de printemps

 

Comme un bateau toujours en mer

Il se pointe droit tête altière

Comme une vie qu’il voudrait bien en main

Il fait tourner et retourner l’oiseau qu’il tient

 

Fier d’un vent contraire

Les pieds plantés et mobiles

Il s’amuse des résistances qui filent

Comme on le fait été hiver

 

Tourne le vent, souffle la bise

Le cerf-volant

De frayeur gronde

 

Un piqué immobilise l’envol

D’un coup il remonte

Plus fort et plus frivole

D’une corde il le dompte

 

Ainsi va le vent

Ainsi va la vie

 

Poster un commentaire

Classé dans Poésie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s