Barcelone, 11 septembre 2012

Aller vivre quelques semaines dans un pays étranger n’est pas sans effet sur le regard que l’on peut porter sur notre propre pays. Je suis allé en Catalogne. Par un hasard heureux j’ai été présent lors de la fête nationale de ce coin de pays. Quelle foule ! Que de drapeaux ! Que de fierté dans le rassemblement ! Pas de débordement, pas de bruit intempestif. Il y avait du calme et de larges sourires à mesure que les gens voyaient gonfler la foule qui bientôt rassemblait plus d’un million de personnes.

J’y étais et je me sentais presque chez-moi, tant le nationalisme prenait place dans la cité. Partout des slogans parlaient d’indépendance et du prochain pays de l’Europe. D’immenses bannières aux couleurs de la Catalogne ornaient les plus hauts édifices. Tout comme une part de québecois, plusieurs catalans rêvent de liberté et d’autonomie. Plus que nous, ils ont l’audace de le dire haut et fort et à pleine rue.

Par un autre hasard, cette année le pays ami invité à la fête était le Québec. Il y avait un festival de film du Québec, des spectacles de projections sur de larges édifices étaient signés par le Québec. Même la Sagrada Familia fut illuminé de ces images grandioses. De plus, le groupe Le vent du nord prenait place sur la grande estrade de la Place de la Catalogne. Que demander de plus !

C’était fantastique !

1 commentaire

Classé dans Réfléxions quotidiennes

Une réponse à “Barcelone, 11 septembre 2012

  1. Manouane

    Quel plaisir de vous lire à nouveau.
    Bon retour! xxx

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s